@
10 août 2017

Ottawa cherche à éviter le balayage contre Edmonton

Andre Ringuette/Freestyle Photography/OttawaREDBLACKS

OTTAWA – Les Eskimos d’Edmonton (6-0-0) tenteront de conserver une fiche parfaite en 2017, jeudi, alors qu’ils disputeront la victoire au ROUGE et NOIR d’Ottawa (1-5-1) à la Place TD. Le botté d’envoi de cette partie diffusée sur RDS est prévu pour 19 h 30 HE.

Il s’agira d’un second affrontement entre ces deux équipes cette saison. Le 14 juillet dernier, un touché de Brandyn Thompson inscrit au deuxième quart, après avoir recouvert un échappé, avait inversé la tendance et permis aux Eskimos de vaincre le ROUGE et NOIR par la marque de 23-21 à Edmonton.

BILLETS

» JEUDI 10 AOÛT | ESKIMOS c. ROUGE et NOIR | ACHETEZ VOS BILLETS

Le quart-arrière Mike Reilly a lancé deux passes de touché et a inscrit deux majeurs au sol pour aider les Eskimos à signer un gain de 33-28 aux dépens des Tiger-Cats, vendredi dernier, à Edmonton. Ce faisant, les Esks sont devenus la 16e équipe de l’histoire de la LCF à amorcer leur saison avec une fiche de 6-0. Ce jeudi, ils tenteront de devenir la 13e équipe de l’histoire du circuit à entamer leur campagne avec un dossier de 7-0. Edmonton a remporté cinq de ses sept derniers matchs contre Ottawa.

Vendredi passé, Le ROUGE et NOIR a vu le botteur Justin Medlock réussir son sixième placement du match sur le dernier jeu de la rencontre, encaissant du même coup un revers de 33-30 aux mains des Blue Bombers à Ottawa. Le ROUGE et NOIR est ainsi devenu la seule équipe de l’histoire de la LCF à avoir vu chacun de ses sept premiers matchs d’une saison se décider par un écart de cinq points ou moins. Jeudi, Ottawa voudra éviter le balayage contre Edmonton en 2017; le ROUGE et NOIR avait lui-même balayé les Eskimos en 2016.

La cohésion opèrera-t-elle chez les joueurs de ligne offensive des Eskimos?

Quelque 27 joueurs des Eskimos ont déjà passé au moins un match sur la liste des blessés du club cette saison, dont 20 seulement la semaine dernière. Et, jeudi, jusqu’à cinq joueurs ayant pris part au match de vendredi dernier, contre les Tiger-Cats, pourraient manquer à l’appel du côté d’Edmonton, dont deux joueurs de ligne offensive.

En fait, la ligne offensive qui affrontera de nouveau le ROUGE et NOIR, cette semaine, est presque complètement différente de celle qui a pris part au premier duel entre les deux clubs plus tôt cette saison.

En effet, seuls Joel Figueroa et Matt O’Donnell était de la partie de la semaine 4 contre Ottawa. Mais si Figueroa sera à poste comme bloqueur à gauche, O’Donnell sera muté de la position de garde à droite à celle de garde à gauche. Colin Kelly effectuera ses débuts comme bloqueur à droite à la place de Tony Washington – libéré plus tôt cette semaine –, David Beard devrait obtenir le départ au centre en l’absence de Justin Sorensen, et D’Anthony Batiste sera en uniforme pour une deuxième semaine de suite, lui qui évoluait auparavant au sein de l’équipe d’entraînement du club.

« Les changements entre notre formation partante, cette semaine, et celle d’il y a trois semaines sont incroyables », a confié l’entraîneur-chef Jason Maas au Edmonton Journal. « Tu ne veux jamais que tes cinq joueurs de ligne à l’attaque aient peu ou pas de départs ensemble, puisque la continuité est ce qui fait la force d’une ligne offensive. Il faut d’excellents joueurs pour remplacer des morceaux aussi importants de notre équipe, mais, heureusement, je crois que nous avons les bons effectifs sous la main. »

Le ROUGE et NOIR est convaincu de pouvoir renverser la vapeur

Le ROUGE et NOIR en aura plein les bras, jeudi, face aux Eskimos, mais ses joueurs sont convaincus qu’ils arriveront à éliminer les erreurs leur ayant continuellement coûté la victoire cette saison.

Chaque équipe a pris part à des matchs chaudement disputés cette année, mais le ROUGE et NOIR semble constamment trouver le moyen de s’effondrer en fin de rencontre. Le club a d’ailleurs perdu chacun de ses cinq matchs par un écart combiné de 13 points seulement.

<a href='https://fr.ottawaredblacks.com/players/zack-evans/158289/' target='_blank'>Zack Evans</a> breaking through the O Line

« Nous avons été dans le coup jusqu’à la fin de chacun de nos matchs cette saison, alors je ne crois pas qu’il nous en manque beaucoup pour renverser la vapeur », a confié le maraudeur Antoine Pruneau à La Presse Canadienne. « Nous devons jouer pendant 60 minutes, et nous battre pour gagner chaque jeu. Si nous pouvons remporter ce match, je crois que ça pourra rassurer nos partisans et faire taire certaines personnes qui doutent de nous. »

Heureusement pour Ottawa, rien n’est joué dans la division Est. Les Argonauts – qui occupent le premier rang de l’Est – ne comptent que trois victoires, alors que les Alouettes n’en comptent que deux. Les Tiger-Cats, de leur côté, montrent une fiche de 0-6.

« Personne ne semble vouloir de la première place dans l’Est », a indiqué l’entraîneur-chef Rick Campbell au Ottawa Citizen. « Le chemin pour s’y rendre est complètement dégagé. Nous savons qu’il y a de bonnes équipes au sein de notre division, mais aucune ne semble avoir pris son erre d’aller. Il y a encore plusieurs matchs de football à jouer, et les enjeux sont encore importants. »