@
6 octobre 2017

Le ROUGE et NOIR en visite en Colombie-Britannique pour affronter les Lions

PHOTO: Andre Ringuette/Freestyle Photography

VANCOUVER – Forts d’une semaine de repos, les Lions de la Colombie-Britannique (6-7-0) accueilleront le ROUGE et NOIR d’Ottawa (5-9-1), samedi, au BC Place. Le match sera présenté sur les ondes de TSN, à compter de 19 h HE.

Le 26 août dernier, le ROUGE et NOIR avait remporté son duel face aux Lions par la marque de 31-24. Trevor Harris était devenu, à ce moment, le premier quart de la Ligue à atteindre le plateau des 3000 verges de gain, cette saison. Le tout se déroulait à la Place TD.

BILLETS
» SAMEDI 7 OCTOBRE | ROUGE ET NOIR c. LIONS | ACHETEZ VOS BILLETS

Le ROUGE et NOIR a subi une défaite crève-cœur de 18-17, après avoir vu les Roughriders de la Saskatchewan remonté la pente pour l’emporter, à la Place TD, vendredi soir dernier. Samedi, le ROUGE et NOIR tentera de rebondir avec une victoire, mais il aura possiblement fort à faire : depuis 1961, les formations ottaviennes de la LCF ont visité le BC Place à 30 reprises et n’ont signé que six victoires. Mince consolation, le ROUGE et NOIR, depuis 2014, montre une fiche de 1-2 à Vancouver, l’équipe ayant signé une victoire au domicile des Lions en 2015.

Les Lions reviennent d’une semaine de repos après avoir perdu 24-23, à domicile, face aux Tiger-Cats de Hamilton, dégringolant ainsi encore plus au classement de l’Ouest. Cette semaine, la Colombie-Britannique voudra éviter de signer un deuxième revers de suite à domicile pour la première fois depuis la mi-septembre 2015, soit une période de 19 matchs disputés au BC Place de Vancouver. Quelle est la dernière équipe à avoir infligé aux Lions un deuxième revers à domicile? Le ROUGE et NOIR, le 13 septembre 2015 (une victoire de 31-18 d’Ottawa).

Le ROUGE et NOIR saluera le retour au jeu de Trevor Harris

Près d’un mois après avoir subi une séparation de l’épaule droite, Trevor Harris sera le quart-arrière partant du ROUGE et NOIR, samedi soir, à Vancouver. Il s’agit là d’une excellente nouvelle pour la formation dirigée par l’entraîneur-chef Rick Campbell, qui a connu quelques ennuis au cours des dernières semaines.

« Trevor est le joueur sur lequel nous avons compté toute l’année, alors il nous a assurément manqué », a indiqué Campbell. « J’ai aimé le travail effectué par Ryan Lindley, qui nous a donné une chance de gagner notre dernier match, mais Trevor fait et a fait de très bonnes choses. C’est vraiment une bonne nouvelle de savoir qu’il sera de retour au jeu. »

Avant de se blesser, et ce, même si le ROUGE et NOIR avait de la difficulté à ajouter des victoires à sa fiche, Harris menait la LCF au chapitre des verges par la passe (3531) et des passes de touché (22).

Le ROUGE et NOIR aura besoin de l’apport de son général en attaque pour rebondir à la suite d’une défaite difficile à avaler, le weekend dernier, contre les Roughriders.

« Je rappelle à l’équipe que nous avons perdu un nombre incroyablement élevé de matchs serrés, et, qu’en fin du compte, c’est de notre faute », a confié Campbell au Ottawa Citizen. « Mais je rappelle aussi aux joueurs qu’avec trois matchs à jouer, et qu’avec le potentiel que nous avons, il n’y a aucune raison qui nous empêche d’accomplir de grandes choses. Nous devons nous concentrer sur les Lions maintenant. Nous devons simplement nous assurer que nous mettons toutes les chances de notre côté pour l’emporter. »

Malgré une attaque déficiente, les Lions croient encore en leurs chances

Lors de leurs deux derniers matchs, les Lions n’ont mis fin qu’à une de leurs 28 séries en attaque par un touché, et ils ont dû se contenter de neuf placements. De plus, au cours de cette période, ils ont eu à dégager le ballon après seulement deux jeux à sept reprises, et ils ont amorcé leurs séries, en moyenne, à partir de la ligne de 31 verges – leur pire point de départ de la saison 2017.

Au moins, le quart-arrière Jonathon Jennings, qui affiche un dossier de 1-5 à ses six derniers départs, a montré quelques signes de vie dans le plus récent revers des siens en amassant 345 verges par la passe – un sommet pour lui cette année – et en ne voyant aucune de ses passes êtres interceptées.

Mais l’attaque qui devait dominer la LCF cette saison ne semble pas encore avoir trouvé son rythme, ce qui est plutôt inquiétant avec cinq matchs à jouer.

« Ç’a été une saison difficile pour nous tous », a confié Jennings – auteur de six passes de touché mais victime de 12 interceptions en 2017 – à La Presse Canadienne. « La défaite fait mal, surtout avec toutes les attentes que nous avons envers nous-mêmes. Mais nous savons que ce n’est pas encore terminé. Nous savons que nous avons encore nos chances. »

L’entraîneur-chef des Lions, Wally Buono, croit d’ailleurs que Jennings peut encore remettre sa saison et celle des Lions sur les rails d’ici la fin du calendrier régulier.

« Les athlètes carburent aux succès », a expliqué Buono. « Quand ça n’arrive pas, la confiance de tout le monde en prend un coup. Vos bases, vos croyances et le soutien de vos coéquipiers vous permettront de passer à travers les moments difficiles. »