13 octobre 2017

Match revanche entre le ROUGE et NOIR et les Riders

REGINA – Les Roughriders de la Saskatchewan (8-6-0) accueilleront le ROUGE et NOIR d’Ottawa (6-9-1) au nouveau Mosaic Stadium, vendredi soir. Le match sera présenté sur les ondes de TSN, à compter de 22 h HE.

Le 29 septembre dernier, les Riders avaient effectué une remontée spectaculaire de 18 points avant de venir à bout du ROUGE et NOIR par la marque de 18-17, à la Place TD.

BILLETS
» VENDREDI 13 OCTOBRE | ROUGE ET NOIR c. ROUGHRIDERS | ACHETEZ VOS BILLETS

La semaine dernière, le ROUGE et NOIR a pu surmonter un retard de 19 points en deuxième demie afin de vaincre les Lions de la Colombie-Britannique 30-25, au BC Place, se rapprochant ainsi à un point de la première place dans l’Est. Le quart-arrière Trevor Harris a cumulé 380 verges de gain par la voie des airs et trois touchés dans la victoire, lui qui effectuait un retour au jeu après avoir été incommodé par une blessure à l’épaule pendant le mois de septembre. Une victoire d’Ottawa, vendredi soir, additionné à une défaite des Ticats, cette semaine, assureraient une place en matchs éliminatoires au ROUGE et NOIR.

Les Roughriders ont encore remonté la pente en battant les Argonauts de Toronto 27-24, samedi dernier, au BMO Field, consolidant ainsi leur troisième place de la division Ouest, à égalité avec les Eskimos d’Edmonton. Le quart Brandon Bridge a lancé pour 292 verges de gain et deux touchés, lorsqu’il est venu en relève à Kevin Glenn, la semaine dernière. Une victoire des Riders, vendredi soir, additionné à une défaite des Lions, cette semaine, assureraient à la troupe de Chris Jones de participer aux éliminatoires de la 105e Coupe Grey.

Ottawa est de retour en force

Il est fort à parier que et les partisans, et la direction du ROUGE et NOIR se sont réjouis du retour en force du quart-arrière Trevor Harris, la semaine dernière. En effet, après avoir vu le troisième quart de la formation de la capitale nationale Ryan Lindley en arracher autant lors de ses deux derniers départs, Harris a sûrement été vu comme un sauveur. Et à l’heure actuelle, dans cette course frénétique pour une place en matchs éliminatoires, le moment n’aura pas été mieux choisi.

La formation de Rick Campbell fera face aux Riders qui sont toujours au plus haut de la course aux éliminatoires dans l’Ouest. La défense du ROUGE et NOIR devra stopper Kevin Glenn, mais si ce dernier a finalement maille à partir, Chris Jones enverra Brandon Bridge qui est loin d’être un simple quart réserviste. L’attaque des Riders sera donc à surveiller.

Le ROUGE et NOIR, en plus du retour de Harris peut aussi se rabattre sur plus d’une arme en attaque. Le demi offensif William Powell a donné du fil à retordre aux défenses adverses, lors des dernières semaines, lui qui a cumulé 107, 187 et 92 verges, lors de ses trois dernières rencontres.

Avec la fin de saison qui approche à grands pas pour le ROUGE et NOIR – la formation n’a plus que deux rencontres à disputer —, la pression doit nécessairement monter, lors de la préparation de l’équipe, en vue du match face aux Riders. Mais Trevor Harris explique que sa bande approchera la prochaine partie comme toutes les autres.

« Il ne faut pas commencer à faire des choses que nous n’avons jamais faites pendant la saison, simplement parce que les éliminatoires approchent », explique Harris au TSN Ottawa 1200. « Je sens que nous avons le carburant pour l’emporter. Nous n’avons qu’à focaliser sur notre plan de match. »

Kevin Glenn est l’homme de confiance de Chris Jones

À l’heure actuelle, les Roughriders de la Saskatchewan sont au troisième rang de la division Ouest, avec 16 points, à égalité avec les Eskimos d’Edmonton. La situation des quarts semble s’apparenter à du luxe pour l’entraîneur-chef Chris Jones. En effet, il a, en Kevin Glenn, un quart d’expérience qui, malgré ses 38 ans, cumule tout de même 3465 verges de gain par la voie des airs et 21 passes de touché cette saison. Et, si le premier ne performe pas assez bien, Jones peut se tourner vers son quart réserviste Brandon Brigde qui, depuis le début de la saison, répond haut la main aux demandes lorsqu’il est appelé en relève, représentant même l’avenir de l’organisation, à ce poste.

En pleine course aux éliminatoires, voilà qui est réjouissant pour un entraîneur.

« Pas beaucoup d’équipes sont dans la même situation que nous le sommes », explique Chris Jones, aux Riderville.com « Les deux sont d’excellents quarts, mais il ne faudrait pas oublier Vernon Adams Jr. qui peut en faire beaucoup, lui aussi. »

Malgré tout, Chris Jones confirme que Kevin Glenn sera son quart partant face au ROUGE et NOIR. Malgré ses plus récents insuccès, l’entraîneur-chef de la Saskatchewan croit que la ligne offensive devra mieux faire son travail pour voir l’attaque produire davantage.

« Premièrement, nous devrons mieux le protéger », dit-il. « Deuxièmement, il faudra que nos receveurs attrapent plus de ballons et Kevin [Glenn] lui-même devra voir à mieux le lancer. Ce n’est pas sorcier. »

Et pour ceux qui douteront du choix de Glenn pour affronter Ottawa, vendredi soir, Jones rapplique en affirmant que les Riders ne seraient rien sans lui.

« Il a toujours mené notre attaque efficacement, même dans les moments les plus difficiles », souligne-t-il. « Grâce à son expérience et à son calme, nous sommes là où nous sommes présentement. De plus, il est le leader de l’équipe et même lorsque Brandon [Bridge] jouait à sa place, il était là et l’aidait. Voilà pourquoi ce sera mon homme face à Ottawa. »