@
22 septembre 2018

Le ROUGE et NOIR accueille les Eskimos à la Place TD

OTTAWA – Trois rencontres sont prévues au calendrier, samedi. D’abord, les Eskimos d’Edmonton (7-5) seront à la Place TD d’Ottawa pour se mesurer au ROUGE et NOIR (7-5). Ce match sera diffusé sur RDS2 à compter de 16 h HE.


» BILLETS | Eskimos d’Edmonton c. ROUGE et NOIR d’Ottawa | Achetez vos billets


À la suite d’une victoire de 48-42 aux dépens des Stampeders de Calgary – le plus de points marqués par Edmonton au cours des 14 dernières années (55 points le 29 août 2004 contre Ottawa), et le plus de points accordés par Edmonton, dans une victoire, au cours des 18 dernières années (51-49, contre Winnipeg, le 21 juillet 2000) –, les Eskimos ont profité d’un congé la semaine passée. Ils renoueront avec l’action ce samedi à Ottawa. Lors de matchs disputés à la suite d’une semaine de repos, les Esks affichent un dossier de 8-3 depuis 2011.

Seule équipe dont tous les touchés (40) ont été marqués en attaque en 2018 – Winnipeg, en 1979, est le dernier club a n’avoir inscrit aucun touché à la suite d’un retour quelconque au cours d’une même saison –, les Eskimos pourront compter sur un Mike Reilly reposé au poste de quart-arrière.

Reilly, qui a lancé une passe de touché ou qui a lui-même marqué un majeur lors de chacun de ses 12 derniers départs (et lors de 38 de ses 40 derniers), compte 37 touchés au total cette saison (26 par la passe, 11 par la course). S’il conserve ce rythme, il pourrait devenir le premier quart-arrière depuis Doug Flutie à inscrire 50 touchés ou plus au cours d’une même campagne (55). De plus, il pourrait établir un record de la LCF en inscrivant 16 majeurs au sol – Flutie en avait marqué 14, avec la Colombie-Britannique, en 1991).

Menés par le quart-arrière Trevor Harris et par le demi offensif William Powell, le ROUGE et NOIR a signé une importante victoire de 30-25 contre les Roughriders, samedi dernier, en Saskatchewan. Grâce à ce gain, Ottawa est en bonne position pour accéder aux éliminatoires : le club possède maintenant quatre victoires de plus que Montréal (contre qui il détient le bris d’égalité) et Toronto au classement de la division Est, et il compte deux revers et un match nul de moins qu’à pareille date l’an passé (4-7-1).

En tant que partant, Trevor Harris – qui compte déjà sept matchs d’au moins 300 verges par la passe en 2018, soit trois de moins que le record établi par Henry Burris en 2015 (10) – affiche un dossier de 1-3 contre les Eskimos, mais ce gain n’a pas été signé alors qu’il enfilait l’uniforme du ROUGE et NOIR. Et, étrangement, il est l’est des deux seuls quarts numéro un du circuit à montrer une meilleure fiche à l’étranger qu’à domicile présentement (7-8-2 à la Place TD, mais 11-9 sur les pelouses adverses).

Le ROUGE et NOIR voudra assurément remporter ce premier de deux affrontements face aux Eskimos cette saison : de 2014 à 2017, les quatre séries de deux matchs entre les deux clubs ont été balayées, dont trois fois par Edmonton (2014, 2015 et 2017). Une bonne performance de William Powell pourrait lui donner un coup de main : lors des cinq matchs où il a amassé plus de 100 verges au sol cette saison (dont la semaine dernière contre les Riders), Powell a aidé les siens à afficher un dossier de 4-1 en 2018.