@
22 novembre 2018

106CG : Les entraîneurs-chefs face aux médias

EDMONTON – Mercredi matin, la traditionnelle conférence de presse des entraîneurs-chefs de la Coupe Grey a eu lieu au Shaw Conference Center.

Dave Dickenson des Stampeders de Calgary et Rick Campbell du ROUGE et NOIR d’Ottawa se sont prêté au jeu des médias, répondant aux questions, commentant la semaine de préparation et le match de la 106e Coupe Grey, présentée par Shaw, à venir, ce dimanche, au Terrain Brick du stade du Commonwealth (RDS – 18 h HE).

Les Stamps, eux qui ont perdu les deux derniers matchs de la Coupe Grey, seront en terrain connu, au domicile des Eskimos d’Edmonton, lieu de leurs plus grands rivaux.

Comment l’entraîneur-chef Dave Dickenson envisage-t-il cette situation?

« Je suis un compétiteur et je veux gagner », dit-il. « J’ai des enfants et je suis souvent à Edmonton pour des événements sportifs. En passant, j’aimerais beaucoup que la ville de Calgary ait des infrastructures sportives mieux aménagées et qu’elle s’inspire de ce qu’Edmonton a pu faire. »

Oh! Ce commentaire fera plaisir aux partisans des Esks!

Continuons.

« C’est une ville sportive qui renferme beaucoup de tradition », poursuit Dickenson. « Et je suis très heureux que la Coupe Grey se déroule, ici, à Edmonton, et, surtout, je suis bien content qu’il ne fasse pas -25 degrés Celsius. »

« Ce que je ferai de différent pour ne pas répéter les déceptions des deux dernières années? Ce sera entre mon équipe et moi de décider et d’élaborer le tout. Il faut bien sûr essayer quelque chose de nouveau. Ça ne veut pas dire que ça fonctionnera, mais nous travaillerons dur pour que notre plan tourne en notre faveur, ce dimanche. »

Un retour au bercail

L’entraîneur-chef du ROUGE et NOIR Rick Campbell a grandi à Edmonton et au stade du Commonwealth, en ce sens qu’il a été entraîneur adjoint des Eskimos, remportant la Coupe Grey à deux reprises avec la formation albertaine – une fois en 2003 en tant que coordonnateur des unités spéciales et une autre fois en 2005 en tant que coordonnateur défensif.

C’est donc précieux pour lui de revenir au match de la Coupe Grey, à Edmonton, en tant qu’entraîneur-chef d’une formation de la LCF.

« La ville d’Edmonton a été importante dans mon développement personnel et professionnel », explique Campbell. «Je serai toujours reconnaissant face à ce que cette ville m’a donné. »

« Je connais beaucoup de gens ici et d’être à Edmonton me rappelle énormément de souvenirs. Mais je suis ici pour gagner un match de championnat. Je vais donc me concentrer sur notre préparation afin d’être prêt pour le duel de dimanche. C’est ce qui est important pour moi, en ce moment. »

« Même si je reviens à Edmonton, c’est une semaine de travail pour moi. J’aurai amplement de temps de me remémorer tous mes bons moments après cet événement crucial. »

Les deux entraîneurs-chefs sont donc prêts à affronter la tempête. La préparation sera importante et la bulle – la zone recherchée – sera difficile à trouver, lors de cette semaine de festivités où les événements spéciaux et les disponibilités médias se succéderont et s’entremêleront à la préparation intense des deux équipes en lice pour l’obtention du précieux trophée du championnat de la LCF.

D’un côté, Dave Dickenson et les Stamps chercheront la rédemption pour deux défaites crève-cœur à la Coupe Grey 2016 et 2017 et de l’autre, Rick Campbell voudra remporter la Coupe Grey pour la deuxième fois en trois saisons, à la barre du ROUGE et NOIR et pour une première fois à Edmonton, comme entraîneur-chef.

En voulez-vous de l’émotion?

Nous serons bien servis, dimanche prochain.