17 août 2019

Les Tiger-Cats de passage à Ottawa pour affronter le ROUGE et NOIR

OTTAWA – Deux parties sont inscrites au calendrier de la Ligue canadienne de football (LCF), samedi.

D’abord, les Tiger-Cats de Hamilton (6-2) fouleront la surface de la Place TD pour se mesurer au ROUGE et NOIR d’Ottawa (3-5). Ce match sera présenté sur TSN à compter de 16 h HE.

BILLETS
» Cliquez ici pour acheter vos billets pour le match opposant les Tiger-Cats au ROUGE et NOIR

Les Tiger-Cats ont effacé un déficit de 15 points au quatrième quart – leur deuxième plus importante remontée depuis une remontée de 20 points contre Toronto le 5 septembre 2016 –, samedi dernier, en route vers une victoire à domicile de 35-34 aux dépens des Lions de la Colombie-Britannique. Ce faisant, les Ticats ont porté leur fiche à 6-2 pour la première fois depuis 2015, et, samedi, ils chercheront à afficher un dossier de 7-2 pour la première fois depuis 1998.

Les Ticats occupent le premier rang de la LCF pour les points marqués (33 points en moyenne par match) et le troisième rang du circuit pour les points accordés (21,6 points en moyenne par match). Leurs unités spéciales font de l’excellent travail, et leur position au classement – ils pointent au premier au sein de la division Est – est plus qu’enviable à l’approche de la mi-saison.

Toutefois, l’entraîneur-chef du club, Orlondo Steinauer, n’est pas encore satisfait.

« Gagner est beaucoup plus agréable que perdre », a admis Steinauer au Ticats.ca. « Alors je ne me plaindrai jamais de nos victoires ou de la manière dont nous avons gagné, puisque deux points, ce sont deux points. Je l’ai appris il y a longtemps. Nous ne sommes pas rendus au point où nous voulons être, alors je ne dirais pas que nous sommes satisfaits. Nous voulions que nos joueurs adhèrent à notre culture. Nous voulions que les joueurs croient en eux, et que l’atmosphère soit différente au sein de l’équipe. Sur ce point, nous avons répondu à nos attentes. »

Depuis qu’il a été victime d’une interception lors de sa première passe tentée, il y a deux semaines, en Saskatchewan – son seul revirement en deux matchs et demi –, le quart-arrière Dane Evans fait du bon travail en remplacement de Jeremiah Masoli, dont la saison 2019 est terminée en raison d’une blessure à un genou.

La semaine dernière, Evans a orchestré une remontée pour procurer la victoire à son équipe, sa première en tant que partant dans la LCF, démontrant au passage pourquoi les Ticats devraient s’en tirer malgré l’absence de Masoli. Affichant un dossier de 1-2 en trois départs en carrière, Evans affrontera le ROUGE et NOIR, samedi, un club contre lequel il n’a jamais joué.

Le ROUGE et NOIR s’est bien battu, sur la route, la semaine dernière, mais il a ultimement baissé pavillon par la marque de 16-12 devant les Eskimos d’Edmonton. Samedi, Ottawa voudra éviter de subir un deuxième revers consécutif; une défaite s’avèrerait leur troisième de suite à domicile, une situation que le ROUGE et NOIR n’a pas vécue depuis son année d’expansion en 2014 – il avait alors perdu cinq matchs d’affilée à la Place TD. Heureusement, les Ottaviens ont remporté huit de leurs 13 matchs face aux Ticats depuis 2014, dont les quatre derniers.

Cette saison, l’attaque du ROUGE et NOIR manque de constance et est souvent inefficace. Ottawa n’a marqué que 168 points (7e rang de la LCF), n’a possession du ballon qu’en moyenne 25 m 32 s par match (9e rang de la LCF), ne gagne qu’en moyenne 304,4 verges par match (9e rang de la LCF), ne gagne qu’en moyenne 5,3 verges par jeu (9e rang de la LCF), n’a marqué que 11 touchés en attaque (8e rang de la LCF – à égalité), et n’a amassé que 143 premiers essais (8e rang de la LCF).

L’un des joueurs qui semblent le plus ennuyé par l’inconstance et l’inefficacité de l’attaque ottavienne est le receveur Brad Sinopoli. En huit matchs cette saison, Sinopoli compte 31 attrapés pour 311 verges. Il a été ciblé 47 fois. À titre comparatif, en 2018, Sinopoli avait été ciblé 76 fois après huit parties, et il avait capté 60 passes pour 724 verges.

Cependant, l’entraîneur-chef du ROUGE et NOIR, Rick Campbell, soutient qu’il faudra beaucoup plus que simplement remettre le ballon entre les mains de Sinopoli.

« Nous devons donner le ballon à plusieurs joueurs, pas seulement à Brad », a indiqué Campbell au Ottawa Sun. « Nous voulons améliorer nos statistiques, point à la ligne. Nous ne voulons pas forcer le jeu vers Brad, mais nous devons savoir où il se trouve sur le terrain, et reconnaître les moments où nous pouvons lui remettre le ballon. Nous pouvons tous nous faire mieux paraitre. Si tout le monde élève son jeu d’un cran, nous paraitrons tous mieux. »