@
28 septembre 2019

Le ROUGE et NOIR accueille les Eskimos à Ottawa

OTTAWA – Trois parties sont inscrites au calendrier de la Ligue canadienne de football (LCF), samedi.

À l’occasion de la première de celles-ci, les Eskimos d’Edmonton (6-7) sauteront sur le terrain de la Place TD d’Ottawa pour affronter le ROUGE et NOIR (3-10). Ce match sera présenté sur RDS2 à compter de 16 h HE.

Il s’agira du second duel entre ces deux équipes cette saison. Le 9 août dernier, les Eskimos avaient effacé un déficit de deux points au retour de la mi-temps pour venir à bout du ROUGE et NOIR par la marque de 16-12 à Edmonton.

BILLETS
» Cliquez ici pour acheter vos billets pour le match opposant les Eskimos au ROUGE et NOIR

Malgré une poussée leur ayant permis d’effacer un déficit de 24 points, les Eskimos ont encaissé une quatrième défaite de suite, vendredi dernier, à la suite d’un revers à domicile in extremis de 30-27 aux mains des Tiger-Cats de Hamilton.

Pour une deuxième partie de suite, le substitut Logan Kilgore sera le quart-arrière partant des Eskimos, samedi, puisque le numéro un de l’équipe, Trevor Harris, a été placé sur la liste des blessés pour six matchs en vue de l’affrontement de son équipe contre son ancien club, le ROUGE et NOIR, lors de la semaine 16.

En deux matchs cette saison, Kilgore a réussi 43 de ses 64 passes pour 465 verges, deux touchés et quatre interceptions. Toutefois, lorsqu’il a permis aux siens de combler un retard de 24 points grâce à son touché au sol à la suite d’une course d’une verge, Kilgore était loin de ressembler à un quart substitut.

« Le meilleur moyen d’y parvenir, c’est d’obtenir des répétitions similaires à celles en situation de match lors des entraînements », a mentionné Kilgore lors d’une entrevue avec le Edmonton Sun. « Plus vous êtes confrontés à des situations à haute intensité, comme celles que recrée Coach Maas, lors des entraînements, contre notre défense, plus vous devenez habitués à celles-ci, et je crois que c’est le meilleur moyen d’y arriver. »

« C’est à ce moment-là que tout se passe », a-t-il ajouté. « Ce n’est peut-être qu’un petit détail, mais chaque fois que vous lancez une passe vers un receveur effectuant un tracé, vous apprenez quelque chose. »

Les Eskimos n’ont aucun élément à retenir – ou presque – de la première demie de leur match de la semaine dernière contre Hamilton. Par contre, même s’ils n’ont pas obtenu le résultat escompté, il y a du positif à tirer de la résilience de la formation albertaine en deuxième demie de leur partie contre les Tiger-Cats.

« En première demie, nous nous sommes tirés dans le pied aux moments les plus inopportuns », a dit Kilgore. « Je crois que l’on peut assurément bâtir à partir de notre jeu en deuxième demie. »

Le ROUGE et NOIR a subi un sixième revers en autant de matchs – sa plus longue série de défaites depuis sa première année dans la LCF en 2014 –, samedi dernier, à la suite d’une douloureuse défaite à domicile de 40-7 aux mains des Lions de la Colombie-Britannique.

Afin de provoquer des étincelles, en attaque – les Ottaviens n’ont marqué aucun touché lors de leurs deux derniers matchs (44 possessions) –, l’entraîneur-chef du ROUGE et NOIR, Rick Campbell, a déclaré cette semaine que son équipe comptait utiliser un système de rotation à la position de quart-arrière. Ainsi, Dominique Davis et Jonathon Jennings devraient tous les deux sauter sur la surface de la Place TD, samedi, contre les Eskimos.

« Jonathon va amorcer la rencontre, mais Dominique et lui vont tous les deux sauter sur le terrain », a confié Campbell aux OttawaREBLACKS.com. « Ils pourront tous les deux diriger l’attaque, mais nous aurons certains jeux qui nous permettront d’accomplir des choses différentes. Nous verrons comment le match ira, autant pour un que pour l’autre, mais le plan, en ce moment, est de les utiliser tous les deux. »

En défense, le ROUGE et NOIR voudra voir de la constance et de bonnes performances de la part de ses joueurs, qui devront éviter d’accorder des jeux explosifs. S’ils y sont parvenus plus d’une fois cette saison, ce ne fut pas le cas lors des trois derniers matchs des leurs, des revers de 40-7 et de 25-9 aux mains des Lions, et un autre de 46-17 aux mains des Argonauts de Toronto.

« Nous avons fait de très bonnes choses sur le terrain cette saison, mais nous avons aussi commis des erreurs qui ont mené à des jeux explosifs », a indiqué le coordonnateur défensif, Noel Thorpe, au Ottawa Sun. « Quand l’on veut développer une certaine constance, il faut se tenir loin des jeux explosifs – ce que nous avons été incapables de faire contre les Lions. »

Alors que le ROUGE et NOIR est conscient de ses lacunes défensives et qu’il travaille d’arrache-pied pour les corriger, il ne peut pas se permettre de constamment penser à celles-ci.

« Il faut apprendre de nos erreurs, et aller de l’avant », a expliqué Thorpe. « Nous devons corriger les choses qu’il y a à corriger, et continuer à bâtir sur les bonnes choses que nous avons accomplies. »