14 juillet 2020

Coup d’œil à l’autre – et plus récente – bataille de l’Ontario

TORONTO – On compte de nombreuses rivalités dans la Ligue canadienne de football (LCF); certaines d’entre elles font d’ailleurs partie de l’histoire du circuit.

Tout le monde est aux faits de la rivalité entre la Saskatchewan et Winnipeg. Entre Edmonton et Calgary. Entre Hamilton et Toronto.

Mais une autre rivalité est lentement en train de s’ajouter au lot : celle entre les Tiger-Cats de Hamilton et le ROUGE et NOIR d’Ottawa.

Oui, la plupart des rivalités prennent de nombreuses années à se développer et comprennent un certain nombre de matchs à fort enjeu, de batailles féroces et de parties sans lendemain comme les rencontres éliminatoires et la Coupe Grey.


 
Parfois, la géographie peut à elle seule provoquer une rivalité entre deux clubs. Pensons tout simplement aux équipes de l’Alberta, ou aux Ticats et aux Argos. Et on peut assurément ajouter Ottawa et Hamilton, puisqu’il y a seulement 500 kilomètres entre les deux villes.

Qu’en est-il des batailles qu’ils ont livrées et de l’intensité des parties auxquelles ils ont pris part? Encore une fois, ces deux clubs pourraient faire partie de cette conversation, car ils ont généralement été de puissance assez égale au cours des dernières années.

Hamilton et Ottawa ont croisé le fer à 15 reprises en saison régulière depuis les débuts du ROUGE et NOIR en 2014. Les Ottaviens ont remporté huit de ces 15 rencontres (8-7). L’issue de 10 de ces parties s’est déterminée lors des trois dernières minutes de jeu, et cinq d’entre elles se sont décidées par un écart de quatre points ou moins. Ç’a été plutôt serré.

L’an passé, les deux clubs se sont affrontés deux fois, lors des semaines 10 et 17, Hamilton remportant chaque duel. Lors du premier, les Ticats ont battu le ROUGE et NOIR 21-7, puis, lors du second, les joueurs en noir et jaune ont défait leurs rivaux 33-12. C’était la première fois que Hamilton gagnait une série de parties contre le ROUGE et NOIR depuis 2014 – cette année-là, les Ticats avaient gagné leurs trois matchs face à Ottawa.

SAISON RÉGULIÈRE HAMILTON OTTAWA
2019 2-0 0-2
2018 0-3 3-0
2017 1-2 2-1
2016 1-1 1-1
2015 0-2 2-0
2014 3-0 0-3

Un match éliminatoire chaudement disputé suffirait également à alimenter le feu. Sans parler d’un balayage en saison régulière, comme ce fut le cas en 2018. Cette année-là, Ottawa a remporté les trois matchs de calendrier régulier l’opposant aux Ticats puis, en finale de l’Est, le ROUGE et NOIR a accueilli Hamilton et a accédé au match de la Coupe Grey grâce à un gain de 46-27.

Mais où la rivalité a-t-elle commencé? À quel moment remonte l’étincelle qui a allumé ce feu? Pas besoin de regarder plus loin que la saison 2015!

Ottawa a gagné les deux matchs entre les deux équipes en saison régulière. Le ROUGE et NOIR a battu Hamilton 12-6 lors de la semaine 19, puis 44-28 la semaine suivante. Et les deux clubs ont croisé le fer lors des éliminatoires, lors d’une partie que peu d’entre nous oublieront.

La finale de l’Est, en 2015, fut l’un des moments les plus palpitants des dernières années dans la LCF.

Ottawa et Hamilton se sont livré tout un combat lors de cet après-midi de novembre, avec à l’enjeu un voyage à la Coupe Grey. Le ROUGE et NOIR, alors à sa deuxième année d’existence, avait eu les devants pendant l’ensemble de la partie, jusqu’à ce que Luke Tasker réussisse un spectaculaire touché sur des réceptions avec moins de deux minutes à jouer. Tout portait à croire que les Ticats n’étaient qu’à quelques jeux de savourer la victoire.

Mais le ROUGE et NOIR avait d’autres plans en tête.

La série de jeux a commencé par une première passe d’Henry Burris, qui a glissé entre les mains de l’ailier défensif des Ticats Arnaud Gascon-Nadon.

Sur le jeu suivant, la remise fut trop haute, mais Burris a réussi à s’emparer du ballon et à décocher une bombe vers Greg Ellingson.

Le receveur a capté la passe, a évité un plaqué et a filé jusqu’à la zone des buts le long des lignes de côté pour un touché de 93 verges et pour envoyer les locaux au match de la Coupe Grey, à Winnipeg, contre les Eskimos d’Edmonton.

Cinq ans plus tard, gageons que les joueurs des Ticats ayant participé à ce match du 22 novembre 2015 en ont encore gros sur le cœur.

Voilà à quoi ressemble une rivalité. Un petit quelque chose de plus ressenti par les joueurs, et les partisans, chaque fois que deux équipes s’affrontent au fil des années.

D’après une chronique de Kristina Costabile publiée sur CFL.ca.