21 septembre 2019

Le ROUGE et NOIR veut prendre sa revanche sur les Lions à Ottawa

OTTAWA – Deux matchs sont inscrits au calendrier de la Ligue canadienne de football (LCF), samedi.

Immédiatement après la rencontre opposant Winnipeg à Montréal, le ROUGE et NOIR d’Ottawa (3-9) accueillera les Lions de la Colombie-Britannique (2-10) à la Place TD. Cette partie sera présentée sur TSN à compter de 19 h HE.

Il s’agira du deuxième duel d’une série de matchs aller-retour entre les deux clubs. Vendredi dernier, le quart-arrière Mike Reilly a connu une excellente soirée de travail, menant les Lions à une écrasante victoire de 25-9 aux dépens du ROUGE et NOIR.

BILLETS
» Cliquez ici pour acheter vos billets pour le match opposant les Lions au ROUGE et NOIR

Depuis 2013, les Lions ont disputé 13 séries de matchs aller-retour : ils en ont balayé trois, ils ont été balayés deux fois, et ils ont partagé les honneurs de la série à cinq autres occasions. Ainsi, la Colombie-Britannique montre une fiche de 11-9 lors de ces duels; une fiche respectable, mais loin d’être dominante.

Oublions les fiches un instant : battre la même équipe deux fois en autant de semaines est l’un des plus grands défis à relever dans la LCF. Ainsi, l’entraîneur-chef DeVone Claybrooks s’attend à une bien meilleure opposition de la part du ROUGE et NOIR, samedi, et il s’est assuré que ses joueurs aient bien compris le message, cette semaine, à l’entraînement.

« J’ai rappelé que plusieurs équipes ne connaissent pas autant de succès lors de la deuxième partie d’une série de matchs aller-retour; nous voulons faire partie de ces équipes qui vont à l’encontre de la tendance », a confié Claybrooks au BCLions.com. « Nous savons qu’il est difficile de gagner des matchs dans la LCF – vous n’avez qu’à regarder notre fiche. On ne peut pas être trop confiant, et on doit demeurer concentrer sur le travail à accomplir et sur le périple qui nous mènera là où l’on veut aller. Les bonnes équipes, celles qui se battent pour un championnat, se présentent à tous les matchs. »

Chose certaine, la défense des Lions, loin d’être satisfaite même si elle n’a accordé qu’en moyenne 309 verges par match et que quatre touchés au cours de ses quatre dernières parties – en plus d’avoir provoqué neuf revirements lors de ses trois derniers matchs –, souhaite être à nouveau productive cette semaine.

« Nous devrons à nouveau bien jouer et mettre le match hors de leur portée rapidement », a expliqué le joueur de ligne défensive Shawn Lemon. « Si vous laissez une chance à une équipe comme Ottawa, qui est acculée au mur, elle se battra jusqu’à la fin du match. »

De son côté, le ROUGE et NOIR voudra, évidemment, venger son revers de la semaine dernière en Colombie-Britannique. Toutefois, la formation ottavienne cherchera avant tout à mettre fin à une série de cinq défaites et à gagner un premier match à domicile depuis la semaine 2.

« Nous sommes enthousiastes, nous sommes passionnés, et nous sommes heureux d’avoir une autre opportunité, samedi », a confié le botteur Richie Leone – un ancien membre des Lions – au OttawaREDBLACKS.com. « Il y a des hauts et des bas dans chaque match de football : après tout, nos adversaires sont payés pour gagner eux aussi. Ça ne se passera pas tout le temps comme vous le voulez, et nous devons trouver un moyen de rebondir lorsque c’est le cas. »

Accusant, en amont des matchs de la semaine 15, six points de retard sur Montréal et sur le deuxième rang de la division Ouest, les éliminatoires semblent de plus en plus inaccessibles pour le ROUGE et NOIR. Avec six parties à jouer, les protégés de l’entraîneur-chef Rick Campbell devront presque gagner tous leurs matchs d’ici la fin du calendrier régulier pour espérer y participer.

« Si nous nous concentrons sur une journée à la fois, on ne peut pas se dire : ‘‘ Ok, nous devons être 6-0 pour avoir une chance.’’ Nous devons nous préoccuper d’aujourd’hui, puis de demain. Et la journée d’un match, on doit connaître un bon match. C’est comme ça qu’on doit approcher le tout – une journée à la fois », a mentionné le receveur Brad Sinopoli au Ottawa Sun.

Et comment le ROUGE et NOIR brisera-t-il le cycle qui semble le mener vers la défaite chaque semaine?

« Nous devons demeurés souder », a insisté le joueur de ligne défensive Ettore Lattanzio. « La pire chose qui pourrait arriver, c’est que l’on commence à chacun se pointer du doigt. Nous savons tous que nous pouvons être meilleurs, autant en attaque, qu’en défense et que sur les unités spéciales. »