@
28 septembre 2019

Ottawa tentera de retrouver le chemin de la victoire contre les Esks

OTTAWA – Il n’y a pas à dire, la saison du ROUGE et NOIR d’Ottawa est loin d’être à la hauteur des attentes.

Après avoir représenté la division Est, lors de la 106e Coupe Grey contre les Stampeders de Calgary, le ROUGE et NOIR a dégringolé, en 2019, revendiquant une fiche de 3-10, avec une petite poignée de parties à faire.

Malgré tout, il y a de l’espoir. Les chances sont minces, mais la possibilité d’entrer en matchs éliminatoires est réelle. Il faudra toutefois aligner les victoires.

« Ç’a été une dure saison et nous sommes en mauvaise posture », a dit l’entraîneur-chef Rick Campbell au OttawaREDBLACKS.com, mardi. « Nous avons une équipe très compétente, qui a à cœur les succès de cette organisation et de cette ville. Nous continuons le travail. »

« Notre objectif est de revenir à la basse de ce qu’est le ROUGE et NOIR : une équipe gagnante. »

L’entraîneur-chef du ROUGE et NOIR Rick Campbell a vu sa formation se faire dominer 69-12, au cours des deux derniers matchs, contre les Lions (Johany Jutras/CFL.ca).

Lors de la semaine 16, contre les Eskimos d’Edmonton, à la Place TD ce samedi, ce sera la partie la plus importante de la saison pour la formation de la capitale nationale.

« Nous pouvons appliquer de la pression sur Edmonton; trouver la façon de remporter ce match », a dit Campbell. « Au moins, nous les ferons travailler d’arrache-pied. Nous ferons tout pour gagner. »

La dernière victoire du ROUGE et NOIR remonte à la semaine 8. Un gain en prolongation de 30-27, contre les Alouettes de Montréal. Depuis ce temps, Ottawa a subi six défaites de suite, incluant les deux dernières contre les Lions de la Colombie-Britannique, qui les ont dominés 69-12, lors de ces deux affrontements.

Les quarts Dominique Davis et Jonathon Jennings se sont partagés le travail derrière le centre, cette saison, mais il n’y aura pas de quart partant, ce samedi, contre les Esks.

Davis cumule 1846 verges de gains aériens et cinq touchés, cette saison, alors que Jennings montre une fiche de 1096 verges de gains et trois touchés, en 2019.

Ils seront confrontés à une défense des Eskimos qui est au premier rang de la LCF au chapitre de la moyenne de verges de gains accordée par match, par la passe et par la course. Lors du dernier duel entre ces deux formations, Edmonton a provoqué quatre revirements – deux interceptions, un échappé, et un revirement sur trois essais.

De l’autre côté du ballon, les Eskimos auront Logan Kilgore derrière le centre, pour un deuxième match consécutif. Vendredi, Trevor Harris a été placé sur la liste des joueurs blessés pour six matchs.

Kilgore a complété 22 passes pour des gains de 223 verges et deux touchés, lors de la défaite des siens contre les Ticats, au cours de la semaine 15.

Sherrod Baltimore et la défense ottavienne auront la mission d’arrêter une unité offensive dangereuse, mais ils auront les partisans derrière eux, qui les supporteront.

« Le prochain match est le plus important. Si nous voulons avoir une chance de participer aux éliminatoires, nous devons l’emporter », a dit Baltimore. « Nous aurons besoin de nos partisans, RNation, tout au long de la partie. Cette ville est dans nos cœurs. M. Marcel (Desjardins) nous explique toujours que nous jouons pour le signe sur notre chandail. »

« Nous devrons être à la hauteur. »

Le ROUGE et NOIR a de moins en moins de marge de manœuvre. Si Ottawa et les Argonauts perdent et que les Alouettes gagnent ou font match nul, Montréal se qualifiera pour les éliminatoires de la 107e Coupe Grey. Si tel est le cas, il ne restera qu’une seule place disponible dans l’Est pour la grande valse automnale. Une victoire face aux Esks aiderait certainement la cause du ROUGE et NOIR.

D’après des articles parus sur OttawaREDBLACKS.com