11 septembre 2020

Desjardins et le ROUGE et NOIR optimisent au maximum le temps passé en dehors du terrain

Il faut creuser profondément pour découvrir les points positifs de ce qui a été une année 2020 difficile pour le ROUGE et NOIR d’Ottawa et le reste de la LCF.

Mais il y a un côté positif au football, caché par les annulations de saison, les pandémies et un flot continu de mauvaises nouvelles mondiales. Pour Marcel Desjardins et son équipe, ils choisissent de se concentrer sur les bons moments plutôt que sur le déluge de mauvais moments. S’apitoyer sur leur sort, souligne le directeur général du ROUGE et NOIR, ne les aide pas à se préparer à ce que l’on espère être une saison 2021 quasi normale.

« Bien sûr, c’est décevant » de ne pas jouer au football cette année, déclare M. Desardins, mais « nous devons juste regarder les points positifs en termes de ce que nous pouvons faire pour progresser et faire de nous une meilleure équipe et une meilleure ligue ».

Cela semble assez simple, mais Desjardins et compagnie ne se contentent pas de rester assis à penser positivement. Le temps libre ajouté pour le football a donné aux recruteurs et aux entraîneurs plus d’opportunités et d’heures qu’ils n’auraient pas normalement pour se préparer, apprendre et s’améliorer.

« Une grande partie de ce que nous avons fait, c’est de regarder beaucoup plus de films que ce que nous aurions normalement eu la chance de voir en saison normale », a déclaré M. Desjardins. « Cela ajoute beaucoup plus de couches à la profondeur de nos recherches.

Le département de recrutement en particulier a été « chanceux », faute d’un meilleur terme, car il a eu un flux constant de talents à évaluer, en se concentrant d’abord sur la sélection de la LCF, puis sur la sélection globale et enfin, une fois l’été venu, en faisant plus de travail par rapport à la NCAA, explique M. Desjardins.

L’équipe d’entraîneurs, quant à elle, a travaillé d’arrache-pied sous la direction de Paul LaPolice pour préparer le camp d’entraînement, puis a pivoté pour offrir une variété d’options d’entraînement en ligne aux joueurs dispersés dans toute l’Amérique du Nord.

« L’année prochaine, à pareille date, nous espérons ne pas en avoir l’occasion », dit Desjardins, même si cela s’avère utile.

Il suffit de dire qu’il s’agit de contrôler ce que l’on peut contrôler et de ne pas s’attarder sur le reste.

« La seule chose que nous pouvons contrôler en ce moment est la quantité de recrutement que nous faisons et la mesure dans laquelle nous sommes capables de creuser dans d’autres domaines que nous ne pourrions normalement pas creuser, » dit Desjardins. « Tout le monde est frustré, mais il ne sert à rien de regarder en arrière. Allons de l’avant et trouvons la bonne solution pour mettre l’équipe dans la meilleure situation possible à l’approche de ce que sera 2021 ».