22 janvier 2021

Lettre ouverte de Randy Ambrosie

À la grande famille de la LCF,

Je veux simplement vous donner des nouvelles et vous parler de ce sur quoi nous travaillons en ce moment. Surtout, sachez que nous pensons à vous et que nous nous demandons comment vous allez.

On ne passera pas par quatre chemins : les temps peuvent sembler difficiles en ce moment. Certains d’entre nous sont sommés de rester à la maison, d’autres composent avec un couvre-feu. Il s’agit d’une situation peu familière, une situation qui fait que certains perdent le sourire et que d’autres manifestent leur mécontentement plus bruyamment.

Mais je vous offre ceci : je crois fermement que 2021 sera l’année pendant laquelle la vie retournera tranquillement à quelque chose de normal. Je suis optimiste. Et nous, à la LCF, sommes optimistes à propos de l’année qui en cours.

Nous sommes humains. Nous pouvons sentir nos émotions aller dans tous les sens, au gré des grands titres. Mais une chose est certaine : nous planifions de jouer au football de la LCF cette année, et de jouer beaucoup. En ce moment, il faut tenir bon et passer à travers l’hiver.

Nous l’avons dit au cours des derniers mois, vous pouvez jouer un rôle et aider notre cause simplement en respectant les mesures mises en place par les autorités de la santé publique de votre région. J’ai des échanges fréquents avec des représentants du gouvernement et de la santé publique. Eux aussi partagent cet espoir que de meilleurs jours sont à venir, mais ils nous rappellent tous que nous devons jouer en équipe.

À la LCF, nous regardons de près ce qui se passe avec le virus et les progrès de la vaccination. C’est ce qui, ultimement, affectera notre capacité à envoyer nos joueurs sur le terrain et à vous accueillir dans les gradins. Nous sommes en communication constante avec des experts médicaux. Nous travaillons de manière à être prêts lorsque la santé publique nous donnera le feu vert.

Nous sommes déterminés à jouer.

Nous travaillons aussi avec l’AJLCF – les joueurs, ces partenaires de notre grande ligue. Nous nous sommes engagés à bâtir nos plans pour 2021 et pour l’avenir en collaboration avec l’Association des joueurs et leurs membres.
Nous aimons notre sport et nous nous en ennuyons terriblement. Il en va de même pour nos joueurs, nos partisans et nos partenaires.

Nous sommes conscients que la LCF occupe une part importante de la vie du pays.

La LCF est bien plus que juste un autre sport, un autre produit. Elle nous appartient, elle fait partie de l’ADN de notre pays. Elle a toujours été synonyme de communauté. Il n’y a pas de groupe d’athlètes autres que nos joueurs qui en font plus pour aider les enfants malades, pour contribuer à prévenir l’intimidation dans les écoles, pour faire résonner haut et fort auprès des garçons que le respect des femmes fait d’eux de vrais hommes ou qui aident à remplir nos banques alimentaires. Le travail de nos équipes au sein de leur collectivité est peut-être plus visible dans nos marchés de moins grande taille, mais cette aide est importante partout où nous jouons et partout où nous allons.

Il est également vrai que la LCF est un liant unique et solide pour les Canadiens. Elle nous encourage à regarder à l’ouest et à l’est, au lieu de toujours regarder au sud. Elle génère des rivalités intenses, mais amicales, qui traversent les villes et les provinces. Son pouvoir rassembleur n’est jamais aussi évident qu’à la Coupe Grey, quand des millions d’entre nous prennent un moment pour regarder notre plus gros match et tapent du pied pendant le spectacle de la mi-temps. Des milliers d’autres, de tous les coins du pays, se rassemblent en personne pour trinquer à la santé de longues amitiés et pour célébrer notre sport et notre pays et ce que l’un représente pour l’autre. Un sentiment de fierté nous enveloppe chaque fois : le survol des avions de chasse de l’Aviation royale canadienne avant le botté d’envoi, les représentants de la GRC qui livrent la Coupe Grey à la fin du match et le trophée lui-même, un monument à la résilience du Canada.
Notre pays a besoin de la LCF. Et en ce moment, probablement plus que jamais. Et nous avons besoin de vous tous au sein de notre famille : nos partisans passionnés, nos joueurs exceptionnels, nos partenaires loyaux, nos employés dédiés et nos bénévoles au grand cœur.

S’il vous plaît, accrochez-vous et tenez bon. Il faut être conscients des défis qui sont devant nous aujourd’hui. Je vous invite à faire tout ce que vous pouvez faire pour vous protéger, protéger votre famille et votre communauté. Mais nous vous demandons de faire quelque chose de plus : pensez à l’avenir, à ce moment où nous foulerons le terrain à nouveau, dans nos stades, et lorsque vous serez des nôtres à la Coupe Grey.

Ce sentiment positif et optimiste nous aidera patienter avant d’y arriver.

La prochaine fois que nous nous lèverons pour l’interprétation de notre hymne national lors d’un match de la LCF ou lors de la Coupe Grey et que nous entonnerons ses paroles, nous saurons également que nous nous serons défaits de l’emprise de ce terrible virus et que nous sommes assez forts pour passer à travers des moments difficiles. Imaginez ce que vous ressentirez…

J’ai toujours cru ce vieil adage qui dit que l’heure la plus sombre précède toujours l’aurore. Sachez que pour le Canada, la LCF et les membres de notre grande famille, on n’en est plus très loin : la lumière est sur le point de se montrer le bout du nez.

Randy